Quatre petits mots dans le marbre

Publié le par Galien -

[Blog 15]

Il avait l'air d'un pauvre type.
Allure de SDF, la quarantaine fatiguée, mal rasé mais les cheveux ras, un peu vouté, la voix graveleuse, toujours les mêmes sapes vieillotes depuis trois mois, même pas recyclables en fripes.
Il sent un peu la vinasse mais ce n'est pas insupportable. Il vient chercher de quoi grailler à l'Aide alimentaire de Chambéry, toujours à la même heure que moi, après la razzia des familles nombreuses.
Il tend sa fiche d'assisté social au bénévole qui remplit nos sacs de bouffe invendue, récupérée chez Carrefour.

Le bénévole lit sa fiche en disant :
- Une seule personne ?
Et lui de répondre :
- Oui, je suis seul. Seul avec mon ombre.

Ca y est, c'est sûr, je le sens d'avance, cette petite seconde, cette petite phrase sera gravée dans le marbre.
Trop d'échos dans ma tête, ca sonne juste et vrai.
Quatre petits mots prononcés en vitesse, mais qui surpassent toutes les tirades du monde sur la solitude.

Publié dans Les Zumains

Commenter cet article